Billet

Le Bleu / Camaïeu

 

Jour d’été, azurin jusqu’au ciel

Nos corps qui s’avancent, plein de rires, dans les eaux safre du lac, loin de l’écume franche des bateaux qui fendent l’horizon

 

Jour d’été, festoyé

Une fourmi égarée parmi nos séduisantes miettes, la surface lisse et suave de nos écrans tactiles laissés à l’abandon, instant d’éternité, comme une absence au temps

 

Jour d’infini

Silence sur la plage où s’étalent des corps silencieux que zèbre la caresse du soleil, sous les nuages impassibles qui passent et défilent, inventent une imagerie de conte

 

Sur le fil de l’eau, nos ballets incertains nous rappellent à la vie, si merveilleuse, cette impression d’être là, à jamais gravés dans le Bleu

 

Non loin de là, un enfant noyé se dessine.

 

 

 

Pondu le 4 juillet 2017.

Share Button

Vous aimerez peut-être :

  • Silence des Coeurs   Ma peau contre la tienne, un théorème ; nos regards, une course contre le temps. Première fois. Un sourire, là, comme un oiseau sur sa branche, pause longue, nature morte, corps […]
  • Le Steward dans le Placard   Il n’est pas de jour plus doux que ceux de ton absence, quand tu me dis, en laconique, sur le cellulaire, que tu ne seras pas là - plus là ? - que tu pars en voyage d’affaires, […]
  • Tropisme Virginal   C’est un dimanche comme tous les autres : je dessine des clitoris et je vais faire des gaufres. Il est bientôt quinze heures. Je reçois un appel inquiétant et mes neveux : l’un […]
Mister Freak
novembre 29th, 2017 at 7:16

On n’a jamais assez de bleu dans une vie. J’aime ces moments de grâce, à la fois figés pour toujours et filants…

décembre 7th, 2017 at 4:17

Oh you re still here ! Avec une nouvelle adresse. Je suis allé sur ton blog y a quelques jours pour constater qu’il a été effacé.
Il y a les garçons soleils et les garçons étoiles filantes 🙂

Comment te portes-tu ?

Laissez un commentaire

theme par teslathemes