Billets

Un Drôle

  Sur la toile et dans les innombrables réseaux Le jeune homme au corps désirable surfant sur les mots Disait d’un air doux généralement aux brutaux : Je ne cherche pas de sexe, parce que j’en ai déjà un !   Extrait du recueil Les Corps Cendrés :  

14 Nov 2011
/

C4 Zombies

  Ligne C4, la nuit, vers Saxe. Les manants du 7 vont au Pharaon dans des costumes miteux, rejoints par ceux du 3, en baskets, dont l’un porte la main sur son sexe hideux, sa bistouquette, d’une caresse lente et rebelle. Il maugrée, dans la barbe qu’il n’a pas, quelques ritournelles crapuleuses, un avant-goût de

10 Nov 2011
/

La Maison des Rêves (version courte)

  Maison au luxe baroque, où traînent des créatures demi nues, alanguies sur des sofas purpurins. Antre de tous les crimes et j’avoue non sans honte m’y vautrer, insondables délices : hommes et femmes y sont désirs, ardents comme des braises, corps étendus vers les flammes de la cheminée, sous un grand lustre de cristal,

02 Nov 2011
/

Le Blues du Carnetier

  Sur l’ondée claire des matinées, face au séjour aimé et languissant, tu écrivais de jolis textes surannés, merveilleux et ouatés, un tantinet brumeux : chacune de tes oeuvres ressemblait à ces breloques un peu mignonnes qui peuplent poussiéreuses les précieux étals des antiquaires obséquieux, ces pierres précieuses qui s’impriment sur des mains décharnées. A

25 Oct 2011
/

Miroir des Fleurs

  Mauvaise surprise, le quai du métro est noir de monde !    Mais je me suis engouffré dans la brèche. Mortel parmi les mortels. Minute mortelle. J’étouffe parmi les vivants. J’attends.   L’absence d’éternité me pèse.    Des créatures adipeuses et de sveltes naïades s’enfoncent dans les profondeurs et me submergent. Je sens du

20 Oct 2011
/

Le Feulant

  Chercher (du regard) Querelle au garçon qui s’élance d’un bon sur la scène et déclame des vers qui nourrissent les morts, émoustille de sa cambrure et de sa nonchalance l’assistance vétuste et médusée : quelques invertis d’un autre âge attendent, écume aux lèvres sèches, ce striptease tant vanté, prenant place dans l’ambiance miteuse et

17 Oct 2011
/

Les Chances Passagères

  C’est à l’âge de 19 ans que Nicolas Raviere a écrit les poèmes qui composent ce recueil appelé Les Chances Passagères, recueil qui a dormi dans ses tiroirs pendant une dizaine d’années et qui est présentée ici, dans sa version d’origine, pour la première fois : vers libres, écritures automatiques, longs poèmes en prose

18 Août 2011
/

Les Remembrances d’Achille

      Une collection de nouvelles et écrits de jeunesse par un garçon, devenu lycéen, un jeune homme, étudiant en Lettres, un petit Nicolas aux multiples visages. Testament de sept ans d’écriture : 1993 – 2000. *   Comédie Macabre : Une petite annonce pour être acteur, un manuscrit étrange, une partenaire de choix,

21 Juin 2011
/

Petits Meurtres entre Amibes

  « Vous êtes invité au mariage de la Baronne Suétone et du divin Marquis Exquis dans une caravane, sur le bord de l’A4, à destination du grand vide. » Après deux anthologies thématiques Transparence du Monde et Les Corps Cendrés, voici venir Petits Meurtres entre Amibes. Salokin Ereivar, collecteur d’inutile, vous invite à découvrir

05 Juil 2010
/

Dramarama

    Quelle meilleure date qu’un premier avril, deux ans après Les Protubérances et son héroïne surdouée qui voulait empêcher ses seins de pousser, pour lâcher un nouvel oeuf, ou plutôt une nouvelle omelette pourrie concernant les déboires et les tribulations d’un célibataire sous-doué : voici donc Dramarama, sixième « roman », qui n’en est pas vraiment

01 Avr 2010
/

Querelle(S) II

    Journal intime, mais non confidentiel, de Nicolas Raviere, en version intégrale non censurée (cette version papier contient des billets supplémentaires et 69 anecdotes) (Septembre 2008 – Octobre 2009)    

02 Fév 2010
/
theme par teslathemes