Articles

Les Vies Trépassées

  Première fois : Avance donc un peu, vers moi, tout prêt : ce sourire, dans la pénombre, est la marque d’une crainte intime. N’essaye pas de te perdre dans ce chemin qui me mène à toi : nous ne sommes insaisissables si le désir se manifeste. Toute flamme qui brûle mérite son âtre. Qu’importe les heures, les

27 Avr 2017
/

Le Désir Secret des Moches

    Nestorine, en plus d’être affublée d’un prénom saugrenu, est d’une laideur qui confine au ridicule. Mal aimée parce que la nature ne l’a pas gâtée, elle essaye de nombreuses techniques pour se faire des amis : acheter ses camarades de classe, obéir aux ordres, servir de bouc émissaire, apprendre par cœur des livres

21 Avr 2017
/

Infidélité Virtuelle

  Dragueur, maître, faiseur d’esclaves imaginaires, tu reviens à la charge dans l’anonymat délétère des réseaux sociaux. Ton homme, lequel semble charmant à bien des égards, doit être loin ou bien ne te désire-t-il plus avec la même audace : les pulsions s’effacent peu à peu sous l’influence des matins gris. Las, tu t’ennuies des chairs,

17 Avr 2017
/

Les Aventures de Nestorine et Nicolas

  Après de multiples contretemps personnels et techniques, la malédiction est enfin levée : mon huitième roman, terminé fin 2014, va bientôt paraître en version physique chez thebookedition, rejoignant ainsi le reste de mon catalogue. Son titre est le suivant : Le Désir Secret des Moches. Et voici, pour ne pas déroger à la règle, le résumé :

11 Avr 2017
/

Le Concret, l’Invisible

  Elle avait des yeux de malades, ce qui me rassurait. Son corps envoyait du pâté : ce qui me rassasiait. C’était sans doute elle, la femme parfaite : le profil d’une gagnante, photogénique – sans le génie, sans gène, avec des gènes de folie !   Que murmure-t-elle à mon oreille lors de l’intime

21 Mar 2017
/

Mauvais Oeil et Clarinette

  Je suis étonné que personne n’ait encore jeté le mauvais oeil sur cette personne du voisinage qui joue de la clarinette, son incongru dans le silence humide de la ville. En attendant, je savoure cette petite sélection de morceaux sémillants qui ne sont pas sans rappeler les grandes heures de gloire de ce cher

15 Mar 2017
/

La Pluie

  La pluie qui, douce et fraîche, contrarie depuis une semaine les aspirants de l’été, condamne l’envie de voir le monde, de varier son alimentation – vivre sur les réserves, ode aux boîtes de conserve. Idéal prétexte de ne pas subir cette corvée : déambuler dans ces rangées de mets empoisonnés, se souvenir des étiquettes

07 Mar 2017
/

Papier et Numérique

  Voici une analogie séduisante concernant la sacro-sainte thématique du roman papier contre son challenger aux ambitions formelles et souvent élitistes : le livre numérique. Roman papier : Relation sexuelle saine, vous allez au lit avec votre livre, vous glissez dans son imaginaire, pénétrez ses personnages par le prisme de votre imagination. Vous suivez tout

27 Fév 2017
/

Un Monstre nommé Désir

  Ca roucoule au zagross. Le bonheur irradie : tes cheveux gras, les frites que tu trempes avec délectation dans la mayonnaise ruisselante, rayonnent en phase avec ton sourire décérébré face à cet homme parfait sorti des limbes exsangues du web. Tu penses : c’est une belle rencontre ! L’homme est rassurant, sûr de lui, travaille dans les

14 Fév 2017
/

Les Petits Carnages

  Ils se traînent les amoureux, vogue la galère, esclaves d’un quotidien qui les sépare toujours plus malgré l’insolente proximité qui les lie : la surface approximative d’un appartement, la rectitude désolante d’un fondement.   Viens me faire un câlin ou vas chier. Splendide invitation à cet amour amer, délétère. Confession sur le divan d’un psy :

12 Oct 2016
/
theme par teslathemes