Articles

Le Concret, l’Invisible

  Elle avait des yeux de malades, ce qui me rassurait. Son corps envoyait du pâté : ce qui me rassasiait. C’était sans doute elle, la femme parfaite : le profil d’une gagnante, photogénique – sans le génie, sans gène, avec des gènes de folie !   Que murmure-t-elle à mon oreille lors de l’intime

21 Mar 2017
/

Mauvais Oeil et Clarinette

  Je suis étonné que personne n’ait encore jeté le mauvais oeil sur cette personne du voisinage qui joue de la clarinette, son incongru dans le silence humide de la ville. En attendant, je savoure cette petite sélection de morceaux sémillants qui ne sont pas sans rappeler les grandes heures de gloire de ce cher

15 Mar 2017
/

La Pluie

  La pluie qui, douce et fraîche, contrarie depuis une semaine les aspirants de l’été, condamne l’envie de voir le monde, de varier son alimentation – vivre sur les réserves, ode aux boîtes de conserve. Idéal prétexte de ne pas subir cette corvée : déambuler dans ces rangées de mets empoisonnés, se souvenir des étiquettes

07 Mar 2017
/

Papier et Numérique

  Voici une analogie séduisante concernant la sacro-sainte thématique du roman papier contre son challenger aux ambitions formelles et souvent élitistes : le livre numérique. Roman papier : Relation sexuelle saine, vous allez au lit avec votre livre, vous glissez dans son imaginaire, pénétrez ses personnages par le prisme de votre imagination. Vous suivez tout

27 Fév 2017
/

Un Monstre nommé Désir

  Ca roucoule au zagross. Le bonheur irradie : tes cheveux gras, les frites que tu trempes avec délectation dans la mayonnaise ruisselante, rayonnent en phase avec ton sourire décérébré face à cet homme parfait sorti des limbes exsangues du web. Tu penses : c’est une belle rencontre ! L’homme est rassurant, sûr de lui, travaille dans les

14 Fév 2017
/

Les Petits Carnages

  Ils se traînent les amoureux, vogue la galère, esclaves d’un quotidien qui les sépare toujours plus malgré l’insolente proximité qui les lie : la surface approximative d’un appartement, la rectitude désolante d’un fondement.   Viens me faire un câlin ou vas chier. Splendide invitation à cet amour amer, délétère. Confession sur le divan d’un psy :

12 Oct 2016
/

Instant Murène

  Dors petite murène, nourrie par la discorde, vautrée sur ta graisse et tes ronflements qui déchirent les silences intimes, menacent l’empire des rêves. Repose et tais-toi, à défaut de fuir pour mieux revenir saisir ta proie résistante avec tes mensonges gras, tes impertinences d’inculte.   On dit « la nuit porte conseil », on suppose avec

12 Mai 2016
/

Des Mots Lisses

  Je te dirai des mots lisses, des mots lisses pour ne pas te blesser, des mots lisses pour te remercier d’être là, d’être belle, d’être celle que j’ai choisie puisque la vie l’a voulu – c’est ainsi.   Je te dirai des mots lisses, tous les jours même malheureux, brodés de suie, les jours

21 Mar 2016
/

Des Renifleurs

  Un commentaire sur le billet Bon Baiser des Latrines fait renaître en moi des images d’antan, que des spectres d’odeurs accompagnent aussitôt. Latrines : lieu mythique, point de départ de l’homosexualité en tant que « rite » et « mythe » citadin à une époque où n’existaient ni minitel, ni internet, où cette soi-disant

15 Mar 2016
/

Jenny ou comment s’inventer une Maladie

  Un jour sans pilule est un jour maudit : est-ce un avant-goût de l’apocalypse ? Las, le sirop au caramel n’est que nostalgie, les pastilles mentholées n’ont plus la saveur du médicament. Avec toute l’attention d’une sainte, tu écoutes ton corps à la recherche d’une douleur quelconque, d’un symptôme particulier, unique : seul le

11 Mar 2016
/
theme par teslathemes