Billets

La Moustiquaire

  Toujours, cette sensation d’être épié, du crépuscule jusqu’au plus profond de la nuit, aux heures où les insectes s’accrochent follement aux lumières des réverbères, qu’ils agressent sans cesse, de leurs corps graciles ; une sensation étrange, grave et pénétrante, qui me saisit jusque dans les chairs.   D’ordinaire, condamné par la chaleur, cette fournaise

27 Août 2017
/

Le Grand Plongeon

  En amour, il est toujours question de plonger mais attention aux destinations : certaines, à l’image du triangle des Bermudes, sont sans retour.   190714

25 Août 2017
/

Prométhée Enchainé

  Difficile de vivre avec ce macronisme. Te voilà embauché par la vile startup : Toi qui était fauché, sans le moindre optimisme, Dis adieu à ta vie parfumée au ketchup !   Or ton nouveau patron exigeant et terrible Forçait au rendement, ô chantage effarant, Si bien que tu montais stratagème indicible Pour lui

23 Août 2017
/

Sur la Route de Gerbey

  Chère Amie,   Je vous avais promis une missive une fois arrivé au manoir d’Outre Maulx et, ne souhaitant rompre, l’odieux sortilège, cette promesse que je vous fis, je m’empresse aussitôt, avec l’audace sans doute maladroite d’une jeunesse emportée, de m’emparer d’une plume afin de vous écrire mes dernières impressions et de vous faire

21 Août 2017
/

Tu ne dessineras point

  Il faudrait que je comprenne l’acharnement de cette murène à m’empêcher de dessiner, de peindre, m’interrompant si d’aventure elle me surprend dans mes aventures : est-ce du je-m’en-foutisme, du sadisme non avoué, ou une forme plus ou moins inconsciente de jalousie ? Ses promesses, quelque soit l’ordre de celles-ci, ne sont jamais tenues sur

19 Août 2017
/

La Malédiction du Puceau

    O belle bécasse, tu chatouilles mon vice De ta main si gracile, en touchant mon oiseau, De petit jouvenceau, je deviens damoiseau, Excité du radis et tout à ton service.   Quand ton œil vicieux redouble de malice, Je le frotte tout doux sur l’ourlet de ta peau. Tu me dis à l’oreille

17 Août 2017
/

Monstres d’Ombre

  Longtemps, je me suis couché de bonne heure, par peur du crépuscule, de cette noirceur qui s’invite au ciel, envahit la terre : les murs, la pierre, tout ce que touchent les ténèbres, disparaissent alors jusqu’au jour suivant. De voir ainsi les ombres s’allonger jusqu’à moi m’horrifiait plus que tout.   Toujours cette sensation de

15 Août 2017
/

Les Sims ou la Simulation de Vice

  La joie sadique d’emmurer mon premier enfant dans les Sims (version tablette) me transporte et m’émeut tout à la fois. Depuis, les quêtes, toutes dénuées de sens, refusent avec obstination de se valider : justice virtuelle sous couvert d’un bug récalcitrant, ou running gag qui invite à dépenser de l’argent réel contre des PMV

13 Août 2017
/

Texte en E (Lipogramme)

  Texte en E enlève des lettres de l’ensemble des lettres, énerve Eve, l’élève de Emmett :   Spleen : Eve pense sexe, en crève, emmène Emmett vers cette sphère de derme. Les gens, pervers, pensent ce cercle, le pénètrent en rêve, en réel. Et Emmett se jette : elle en jette ! Regrette derechef ce sexe, c’est net !

11 Août 2017
/

Eloge de la Médiocrité

  Etrange addiction que celles provoquées par ces jeux vidéo sommaires conçus pour les smartphones et tablettes, brandissant des modèles prétendument gratuits et nauséabonds : est-ce la frustration d’un contenu bloqué, distribué au compte-gouttes, qui motive à jouer à ces productions souvent peu inspirées, terriblement génériques, à usage ultra intensif, cependant que ponctuels ? Les

09 Août 2017
/

Discours de Marie Jeanne

  Peuple de l’herbe, aux quatre coins de globe, je m’adresse à vous. Nous avons la faculté de communiquer par télékinésie et nous ne le faisons pas ; il est temps, mes sœurs, d’arrêter le massacre ! Vous m’entendez ? Je m’adresse à vous, les angiospermes de type cannabis ; les autres, si vous recevez

07 Août 2017
/
theme par teslathemes